Soir de fête

Soir de fête

Photo personnelle
Photo personnelle

La fête n’a pas encore commencé, mais on le sait déjà, elle sera joyeuse, et un brin déjantée. Le cochon tourne sur sa broche, fourré de riz et de raisins. Les tireuses à bière sont au frais, les lampions prêts, et les invités commencent à arriver. Trente ans, cela se fête, bon sang, et dignement s’il vous plaît. Ils sont venus des quatre coins de France, ils ont prévus les déguisements, les masques d’animaux et les moustaches d’Hercule Poirot. Ils prennent des photos, emballent au dernier moment les cadeaux. La soirée passe en un éclair, le cochon englouti par des estomacs creusés d’avoir trop joué et trop dansé. Le temps glisse jusque tard dans la nuit, où entre frousse et frénésie, le clou du spectacle prend la forme d’un feu d’artifices fantaisiste. Ils sont fous, ces jeunes… Mais la Loire ne rechigne pas, l’animal noir et sinueux mange placidement les éclats de couleurs tirés depuis des quais qui ne sont plus ce qu’ils étaient. La construction navale, grandiose, a laissé place à des chantiers modestes, mais aussi plus modernes, des résidences d’artistes et cette végétation qui s’immisce entre les dalles de béton. La musique a noué des rencontres jusqu’au petit matin, et le lendemain, on pense déjà aux prochaines agapes, tandis que les cafés fument sous les rayons d’une belle journée.

el la plume

Laisser un commentaire