Un secret en mille morceaux

Un secret en mille morceaux

Je vais te confier un secret…

Cette grande maison sur le bord de la route, qui laisse flotter à tous les vents son air abandonné, si tu regardes bien, tu verras qu’elle ne l’est pas.

La bête au fond de toi, avec ses yeux orange qui te font si peur, scintillants, inquiétants, si tu regardes bien, tu verras que c’est pour t’éclairer qu’ils sont arrivés là.

Ose rester atypique, ne crains jamais de t’égarer. Avec le temps, l’ombre finit inlassablement par tourner, et alors il vaut mieux avoir tenté.

Dans une alternance de blanc, de noir, de rouge, de jaune, posés sur le papier, on capte les tons comme autant d’émotions. Si on ne le fait pas, cela finit toujours, un jour, par nous rattraper.

S’amuser, me dit-il, est une chose sérieuse, c’est une porte à ouvrir. Une porte sur notre inconscient. Pourquoi ne pas passer la porte ? Nous n’avons, après tout, qu’une vie.

Et souvent je me dis que tout ce qui est là, tout cela, ne sert à rien. Cela existe, c’est tout et c’est très bien. Si je veux, je ne fais rien. Et si je veux l’espace d’un instant projeter à l’infini la monotonie d’une cage en noir et blanc, c’est tout et c’est très bien. Et si je veux, je peux, au contraire, rejoindre les mots qui parcourent notre ciel.

ellaplume

2 réactions au sujet de « Un secret en mille morceaux »

  1. Ça me parle. On a peur de ce qu’on désire. Osons, vivons, ne restons pas dans l’ombre. N’ayons pas peur d’être nous même, de sortir de ce pour quoi on nous a programmé et qui nous éloigne de nos aspirations. Ne nous laissons pas enfermer. Bravo pour ce texte poétique.

    1. Merci Magali pour ce commentaire ! La liberté est un vaste sujet, liberté de faire et de ne pas faire, liberté de simplement être… Tout un programme pour l’écrivain et avant tout pour chaque personne !

Laisser un commentaire