Post-it n°16

Post-it n°16

Voilà. Ça s’est passé relativement vite. Très vite, en fait, sur l’échelle d’une vie.

En quelques jours, ma caboche a compris – ce n’était pas trop tôt me direz-vous – que je n’étais pas immortelle, que tout cela aurait une fin, du moins pour moi.

Le basculement s’est opéré, balayant l’idée que tout est encore possible, que j’en ai bien le temps, laissant place à celle que les choix que je ferai désormais seront autant de possibilités qui ne s’offriront plus jamais.

Et bien sûr, la caboche en question s’est empressée d’en informer les tripes…

Laisser un commentaire