Post-it n°35

Post-it n°35

Comment sortir de ce cadre si rigide formé par la certitude des choses à faire ? L’image qu’il faut avoir, le rythme qu’il faut prendre dans les couloirs du métro, les objets qu’il faut disposer sur la table de son salon… S’arrêter une seconde et se regarder agir, se regarder penser, apprendre petit à petit, par là, à faire la part des choses, distinguer l’essentiel du superflu, c’est tout ce que l’on peut faire. C’est peu, c’est beaucoup, et ça peut faire la différence.

Laisser un commentaire