La joueuse de flûte

La joueuse de flûte

Elle est assise sur une chaise pliante en tissu, l’une de ces chaises de camping que l’on peut sans effort glisser dans un grand sac ou un caddie.

Elle se tient droite, elle est petite, sans doute âgée car ses cheveux sont gris, mais les traits de son visage sont encore fins et lisses.

Elle tient entre ses doigts une longue flûte à bec. Son bois verni luit au soleil de cette fin de juin. Elle a placé la flûte entre ses lèvres, ses doigts s’agitent et bouchent tour à tour les trous de l’instrument. Elle se concentre, ferme parfois les yeux comme pour mieux s’écouter, mais de sa flûte je n’entends aucun son.

Est-ce qu’ils ne me parviennent pas ? Le boulevard est bruyant. Je m’approche. Non, décidemment elle ne joue pas.

Elle joue et elle ne joue pas, les deux tout à la fois. Elle est là et nous envoie sa musique silencieuse comme une mère envoie des baisers à son enfant en soufflant dans sa main.

Je la regarde et j’écoute la musique qu’elle ne joue pas. C’est un spectacle auquel j’assiste pour la première fois. Tout un spectacle.

ellaplume

Laisser un commentaire