Je suis exactement Monsieur Stein

Je suis exactement Monsieur Stein

Je me suis réveillée ce matin avec cette phrase en tête, cette phrase qui m’apparaissait, à la seconde où le rêve laissait place à la réalité, cette seconde intermédiaire que l’on connaît tous pour être si déstabilisante, cette phrase m’apparaissait, je disais donc, comme une pure évidence : « Je suis exactement Monsieur Stein ». Et mon esprit d’insister sur ce « exactement » qui faisait selon lui toute la différence.

Bien sûr, à l’heure où je vous parle, maintenant que le rêve est bien loin et qu’il a emmené avec lui tout le contexte, les personnages, les lieux et les sons qu’il y avait autour de cette phrase, elle est devenue parfaitement et totalement absurde.

Qui est Monsieur Stein ? Je n’en connais aucun. Je ne sais pas pourquoi je devrais être lui, et encore moins pourquoi je serais exactement lui. J’aimerais comprendre, et cela m’est impossible. À défaut, j’aimerais inventer. Je n’y parviens même pas. Chaque mot de cette phrase m’est tellement étranger, chaque bribe de sens se place tellement loin de moi, que je me trouve comme une poule face à un couteau. Totalement démunie.

Peut-être un sens se cache-t-il quelque part, peut-être comprendrais-je un jour, peut-être quelqu’un comprendra pour moi. L’avenir nous le dira.

el la plume

Laisser un commentaire