Il lui suffirait

Il lui suffirait

Elle est là, dans cette rue, grande, droite. Elle porte haut son cou, il lui suffirait de lever juste un peu les yeux pour apercevoir le ciel au-dessus de sa tête. Elle a les mains jointes devant elle, basses, accrochées à l’anse de son large sac de cuir. Elle attend quelqu’un. Elle frémit, elle a un peu froid, ses escarpins sont décolletés et ses collants sont fins. Elle a de l’allure, les passants la regardent, se perdent dans le blanc de son cou et le pourpre de ses lèvres. Elle ne les voit pas.

Elle ne part pas, elle revient. Elle attend quelqu’un, en retenant ses larmes. Elle est là et elle sort juste de l’hôpital. Les résultats n’étaient pas bons. Elle a rangé ses affaires, quitté la chambre, signé la décharge et traversé le hall chauffé aux courants d’air. Elle est là, elle attend, il ne va plus tarder. Bientôt, dans ses bras, elle pourra se laisser aller. Mais pour l’heure, ne pas craquer. Elle frémit. Elle se sent tellement triste, alors qu’il lui suffirait de lever juste un peu les yeux pour apercevoir le ciel au-dessus de sa tête.

el la plume

Laisser un commentaire