Des ateliers de créativité

Des ateliers de créativité

Voilà quelques mois que j’ai envie de partager avec vous une activité qui me tient de plus en plus à cœur : les ateliers de créativité.

Vous l’avez compris, j’aime écrire, faire des collages, des tableaux, dessiner (un peu), parce que j’aime « faire du beau », mais pas seulement ! J’aime avoir les doigts dans la colle et les couleurs, j’aime les gestes de la création, et j’aime la reconnexion aux intuitions que génère cette activité.

C’est pour cette raison que je pratique régulièrement (seule, en couple ou avec des proches) des « ateliers de créativité », en m’inspirant de la pratique des ateliers d’écriture auxquels je participe depuis des années (association Pré’Textes : http://pretextes92.eklablog.com/), et de la pratique du Nouveau journal créatif d’Anne-Marie Jobin (livre que je vous recommande vivement, infos à cette adresse : http://journalcreatif.com/fr/publication.php).

Ça aussi, j’ai envie de le partager avec vous sur ce site, en vous proposant des ateliers de créativité que j’ai moi-même conçus et testés, et que vous pourrez facilement réaliser (vous verrez qu’ils nécessitent très peu de matériel, et des choses simples).

Mais qu’est-ce qu’un atelier de créativité, et à quoi cela sert-il ? me demanderez-vous…

 

Un atelier de créativité, c’est fait pour moi ?

Je vous entends déjà penser « mais moi je ne sais pas dessiner »… Peu importe ! Je ne vous propose pas ici des « cours » d’art plastique. Il ne sera pas question de technique, mais d’occasions de créer. Vous n’êtes pas artiste mais aimez créer, ou aimeriez créer davantage ? Vous êtes artiste et souhaitez développer vos sources d’inspiration ? Vous souhaitez explorer différentes techniques artistiques pour le plaisir ? Vous pensez que développer votre créativité serait utile à votre épanouissement personnel ou professionnel ? Alors il est bien possible que mes ateliers vous intéressent !

 

Un atelier de créativité, ça ressemble à quoi ?

La durée et le processus :

Un atelier dure de 30 minutes à 3 heures. Parce que nous n’avons pas toujours beaucoup de temps à consacrer à l’activité, mais qu’il est intéressant d’avoir de la régularité, je vous proposerai des ateliers de différentes durées.

Un atelier de créativité se déroule toujours en quatre étapes :

1) L’introduction : c’est l’occasion de vous présenter le thème que vous allez aborder, grâce à un apport de contenu : des informations sur un artiste ou sur une œuvre, l’observation de photographies ou de vidéos, la lecture d’un texte ou d’un extrait… Quelques minutes

2) L’exercice de mise en jambes : avant de sauter dans le grand bain de l’atelier, je trouve utile de prendre quelques minutes pour laisser venir les idées sur une « pré-proposition », afin d’entamer la gymnastique créative. Pour cela, je vous ferai une courte proposition, comme écrire une liste de mots, un court texte en écriture automatique, un exercice corporel, etc. Cinq minutes

3) Le corps de l’atelier : en utilisant ou non le matériau des étapes précédentes, vous travaillerez le thème proposé (ou vous n’en ferez qu’à votre tête si c’est comme ça que cela vient…). Le point important est de suivre votre intuition / inspiration, dans un état d’esprit bienveillant et non jugeant, grâce aux médias dont vous disposerez (écriture, dessin, collage ; présentation ci-dessous). Temps variable, indiqué pour chaque atelier

4) La prise de recul : une fois votre création terminée, il s’avère souvent pertinent de prendre un temps pour observer cette création. Qu’exprime-t-elle ? Que montre-t-elle ? Raconte-t-elle une histoire ? Quel a été votre processus créatif pour arriver à cette œuvre ? Il est possible d’écrire cette réflexion, ou de faire un dessin pour la représenter. Dix à vingt minutes, selon le besoin

Le matériel nécessaire :

Nul besoin de choses extraordinaires pour réaliser ces ateliers de créativité, mais des choses très simples et faciles à trouver :

materiel_ateliers_crea

– dans votre trousse : des feutres, des crayons (de papier et de couleurs), des stylos, des ciseaux et de la colle en tube, une gomme ;

– des « papiers motifs » : papiers cadeaux déjà utilisés, livres à jeter dont vous pourrez récupérer des pages, vieux journaux ou magazines ou calendrier, papiers japonais, papiers crépon, papiers de soie, et tout autre papier qui vous semble inspirant ! (il m’est arrivé d’utiliser des pages d’un carnet de recettes…) ;

– des images : photos (personnelles ou trouvées dans des magazines ou sur Internet), cartes postales, images découpées dans des journaux, des magazines ou des revues ;

– éventuellement : tampons encreurs, matériel de scrapbooking (perforatrices, masking tape…), pastels ;

– un support : plusieurs possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez choisir d’avoir un grand cahier à pages blanches qui vous suivra tout au long de vos ateliers (comme suggéré dans Le nouveau journal créatif) ; c’est intéressant pour conserver la chronologie et l’entièreté de votre travail, et pouvoir vous y replonger ultérieurement. Vous pouvez aussi préférer travailler sur support libre, et alors vous pouvez choisir : du papier canson (blanc ou couleur), du carton, du bois, ou tout autre support qui vous inspirerait. Vous pouvez aussi choisir différents formats (rectangle ou carré ou rond ou autre, A4 ou autre). Je vous conseille néanmoins de commencer par un format « classique » A4, je vous proposerai des ateliers spécifiques sur des formats particuliers 😉

Pour commencer, il n’est pas nécessaire d’avoir une quantité très importante de papiers, d’images / photos et de matériel. Au contraire même, avoir trop de choses à votre disposition peut venir vous bloquer (la difficulté du choix…). N’oubliez jamais que l’objectif d’un atelier n’est pas de créer une « œuvre d’art » qui aurait une valeur esthétique. Ce qui compte est ce que vous ferez de ce dont vous disposez, et le processus que vous vivrez, aussi « imparfaite » que sera votre création (elle ne le sera pas puisqu’il ne sera pas question de la juger). Si elle « sonne juste » pour vous, l’objectif sera atteint.

Les participants :

Vous pouvez mener des ateliers seul, en couple ou en groupe. Dans chacun des cas, la dynamique est différente. Être seul facilite l’ouverture à ses réflexions et à son cheminement intérieurs, sans autres tabous que ceux que nous avons avec nous-mêmes (c’est idéal pour commencer). Faire un atelier en couple peut être très fédérateur dès lors que l’on conserve une attitude d’authenticité et de bienveillance réciproque. Cela peut permettre de parler de certains sujets difficiles, ou que l’on n’a pas l’habitude d’aborder (cela n’est pas toujours facile mais peut s’avérer utile). Œuvrer en groupe peut conduire à se sentir moins à l’aise (influence du regard des autres), mais permet un partage sur les créations si l’envie s’en ressent (cela n’est évidemment pas obligatoire). Voir les autres réaliser leur création, et échanger avec eux a posteriori, peut aussi stimuler l’inspiration. C’est aussi une bonne façon de partager des moments conviviaux originaux. Bien entendu, je dirais que ces trois façons de faire sont complémentaires !

 

Un atelier de créativité, ça sert à quoi ?

Je tiens à préciser ici que si l’art-thérapie base son activité sur des ateliers créatifs, ce n’est pas ce que je propose ici, simplement parce que je ne suis pas art-thérapeute ! Je ne suis pas non plus psychologue, psychiatre ou psychanalyste. Je suis simplement quelqu’un qui a vécu et vit encore des expériences créatives en complément de ce qu’on nomme communément un « travail de développement personnel », et qui leur trouve une belle complémentarité.

Pour moi, pratiquer la créativité par des ateliers permet plusieurs choses :

Avancer dans la connaissance de soi. Quoi de plus important que le « connais-toi toi-même » de Socrate ? Avoir conscience de ses potentialités et de ses limites, de ses fonctionnements aussi, non pas dans une logique auto-centrée, mais parce que cela conduit à l’accueil de ses propres paradoxes et donc de la complexité du monde et des autres : développer son écoute de soi-même pour développer son écoute de l’autre et son empathie. De plus, dans un monde hyper-connecté qui nous influence de toutes parts, il est de plus en plus important de pouvoir se recentrer sur notre richesse et notre positivité intérieures. Autrement dit, « trouver son style », dans tous les domaines de sa vie ! La tâche est d’autant plus ardue (et passionnante) que nous sommes des êtres en évolution. Savoir qui l’on est, d’où l’on vient et où l’on souhaite aller, pour faire les choix qui nous correspondent et vivre notre vie dans la justesse, sans regrets. Encore au-delà, je suis convaincue que la démarche que je vous propose permet de résoudre certains problèmes personnels, que ces ateliers peuvent aider à « aller mieux », mais je rappelle qu’ils ne constituent pas des séances d’art-thérapie, lesquelles doivent être accompagnées par des professionnels formés !

Maintenir une dynamique de créativité. Pour l’avoir vécu, je pense que participer régulièrement à des ateliers créatifs permet de maintenir une dynamique de créativité. On pourrait dire : « plus on a des idées, plus on a des idées ». Et cela vous sera d’autant plus utile que vous avez sur le feu un projet qui vous tient à cœur, et qui nécessite d’être créatif. Que cela soit d’écrire un livre, de créer un album photo ou musical, de refaire la décoration de votre intérieur, de mener à bien un projet professionnel, ou simplement d’avoir une « existence créative » comme le dit Elizabeth Gilbert, il semble qu’être créatif au cours d’ateliers menés « à côté » ait des répercussions positives sur vos projets. À une époque où la capacité à innover et à trouver de nouvelles réponses aux problèmes complexes auxquels notre société fait face est devenue incontournable, développer votre créativité et connaître votre fonctionnement créatif vous sera certainement d’une grande aide.

Prendre du temps pour soi. Renouer le contact avec les matières et les couleurs, dessiner et découper comme on le faisait étant enfants, se détendre en s’ouvrant à ce qui nous entoure « ici et maintenant », passer un moment privilégié en couple ou entre amis… c’est ce que permettent les ateliers de créativité. Chaque atelier est une nouvelle occasion de laisser de côté l’analyse et le jugement, omniprésents dans notre société de la performance. Parce que vous ne chercherez pas à faire du beau, mais à sortir quelque chose de vous comme cela vient, en suivant votre intuition, vous pourrez vous rapprocher de ce que vous désirez, et vous éloigner de ce que vous pensez que les autres attendent de nous. C’est un espace de liberté. En explorant des sujets nouveaux, en testant des techniques, et toujours dans la liberté de garder tout cela pour vous, vous dégagerez de la place à « l’enfant libre » qui est en vous, comme l’écrivait Eric Berne.

Enfin, j’ai aussi l’ambition de vous apprendre plein de choses sur des artistes, des œuvres, et de vous faire découvrir des infos intéressantes…

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de belles découvertes de votre propre créativité !

   

Atelier de créativité n°1 : « C’est quoi au juste, pour moi, être créatif/créative ? »

  

Atelier de créativité n°2 : « Sortir du cadre »

  

Atelier de créativité n°3 : « Il danse avec le souffle du vent »

  

Et bien d’autres à venir bientôt !

  


Quelques-unes de mes références bibliographiques favorites :
Anne-Marie Jobin, Le nouveau journal créatif
Elizabeth Gilbert, Comme par magie
Todd Lubart, Christophe Mouchiroud, Sylvie Tordjman, Franck Zenasni, Psychologie de la créativité – 2e édition
Les magazines Flow
Carl Rogers, Le développement de la personne
Thomas d’Ansembourg, Qui fuis-je, Où cours-tu, À quoi servons-nous? Vers l’intériorité citoyenne
Jean-Pierre Klein, Initiation à l’art-thérapie
Eric Berne, Que dites-vous après avoir dit bonjour ?

Laisser un commentaire